Actualités > Maison
ActuBusinessFinanceImmobilierMaisonTravaux
Actualité suivante : Les différentes tendances actuelles sur le marché de l’immobilier

Quels sont les différents types de fonctions des dératiseurs ?

Article publié le jeudi 17 novembre 2022 dans la catégorie Maison.
 

Les nuisibles sont partout autour de nous. Sans l’œil exercé et les capacités d’analyse des dératiseurs, ils envahissent rapidement notre espace, contaminent nos aliments et peuvent provoquer des maladies. Ils travaillent à l’intérieur et autour de bâtiments de tous types, notamment des appartements, des maisons, des bureaux, des usines alimentaires, des hôpitaux, des supermarchés, des magasins, des pubs, des restaurants, des entrepôts, des écoles, etc. Découvrez dans cet article tout sur le métier de dératiseur.

Quels sont les objectifs du métier de dératiseur ?

Les dératiseurs (ou opérateurs de lutte contre les nuisibles) jouent un rôle essentiel dans le maintien de la santé publique et de la sécurité alimentaire par la prévention des nuisibles.

La société lorade.fr est une entreprise spécialisée dans la lutte antiparasitaire et met à disposition des professionnels spécialisés dans l’éradication de nuisibles.

Voici le type de fonctions, de responsabilités et de tâches effectuées par les dératiseurs :

  • inspecter les locaux et leurs environs pour détecter les signes d’infestation par des nuisibles ;
  • déterminer le traitement le plus approprié pour piéger, éliminer ou tuer les parasites ;
  • estimer le temps nécessaire et le coût des services à fournir aux clients ;
  • établir et exécuter un plan de lutte contre les nuisibles, y compris des recommandations sur l’imperméabilisation des bâtiments et l’entretien des locaux ;
  • appliquer en toute sécurité des biocides dans les structures et l’environnement extérieur.

Par ailleurs, ils s’occupent de réaliser des actions mineures d’imperméabilisation des bâtiments pour empêcher l’entrée des nuisibles et recommander des mesures efficaces de lutte contre les nuisibles pour prévenir les infestations.

Quelles sont les exigences liées au métier de dératiseur ?

Pour être employé en tant que dératiseur, il faut remplir certaines conditions pour être apte et obtenir un entretien d’embauche. En outre, vous devez :

  • avoir de l’endurance physique et être capable de supporter des conditions difficiles, car la nature du rôle peut exiger de rester debout pendant de longues périodes, et aussi de travailler dans un environnement inconfortable ;
  • avoir le sens du détail et être capable de suivre des instructions spécifiques pour appliquer des biocides afin d’éviter de nuire aux clients, aux animaux domestiques et à vous-même ;
  • être axé sur le client et posséder de bonnes compétences en matière de service à la clientèle ;
  • être capable de tenir des registres précis des produits chimiques utilisés, des paiements perçus et des heures travaillées ;
  • avoir un esprit d’équipe et être capable d’accomplir toutes les tâches dans un environnement d’équipe ;
  • posséder de bonnes compétences interpersonnelles et être capable de communiquer efficacement avec vos collègues et les clients ;
  • avoir d’excellentes compétences en matière de gestion du temps, de gestion des processus et d’organisation ;
  • être digne de confiance, car les travaux sont le plus souvent réalisés sans la présence physique du client.

De plus, vous devez avoir une bonne connaissance de divers parasites et être au courant de la législation en vigueur et des pratiques du secteur.

Quelles sont les inspections de routine pour la prévention des nuisibles ?

Afin d’atteindre cet objectif, les dératiseurs évaluent continuellement l’environnement, c’est-à-dire les conditions qui sont propices aux infestations de nuisibles et signalent tout problème au propriétaire du bâtiment. Par exemple, un trou sous une porte est un point d’accès potentiel pour les souris et est susceptible d’entraîner une infestation tôt ou tard s’il n’est pas traité. Si le fond d’une poubelle à roulettes est laissé sale, ce n’est qu’une question de temps avant que les mouches n’y pondent des œufs.

L’objectif principal de la prévention des nuisibles est d’identifier les problèmes potentiels et de les résoudre avant qu’une infestation ne se produise.

De nombreuses entreprises sont tenues de tenir des registres écrits d’inspection des nuisibles par les lois, les normes ou les auditeurs.

Quel est l’environnement de travail d’un dératiseur ?

Les dératiseurs travaillent généralement seuls et conduisent une camionnette de l’entreprise avec du matériel de traitement sur différents sites. Ils visitent en moyenne 7 à 14 locaux au cours de leur journée de travail.

Le travail peut parfois être inconfortable (par exemple, retirer un animal mort), mais le port d’équipements de protection et d’outils le rend beaucoup plus facile. Ces équipements comprennent :

  • des combinaisons jetables ;
  • gants jetables ;
  • masques filtrant les produits chimiques et les odeurs ;
  • couvre-chaussures ;
  • ramasseurs de déchets, etc.

Quelle est la sécurité de l’emploi pour les dératiseurs ?

Comme les nuisibles sont partout autour de nous et qu’ils interfèrent constamment avec les activités humaines et l’environnement, les dératiseurs opèrent dans un secteur pratiquement « à l’abri de la récession ». Il n’est pas connu qu’un dératiseur qualifié soit au chômage.

C’est un élément très rassurant alors que nous constatons tous que le marché du travail actuel devient de plus en plus précaire.

Comment se passe l’identification des nuisibles ?

Les contrôleurs de nuisibles sont formés à la biologie et au comportement des nuisibles, ce qui signifie qu’ils peuvent identifier un nuisible et déterminer ainsi comment s’en débarrasser une fois pour toutes. Lorsqu’il s’agit d’insectes tropicaux envahissants, certains dératiseurs se spécialisent en entomologie et peuvent identifier les espèces les plus improbables (par exemple, les « biologistes de terrain »).

Les équipements d’inspection/identification les plus courants sont les suivants :

  • une lampe torche puissante ;
  • miroirs télescopiques ;
  • endoscopes ;
  • caméras de vision nocturne ;
  • loupes 30x 60x ;
  • boîtes d’échantillons d’insectes ;
  •  

Les dératiseurs évaluent le type et l’étendue d’une infestation et préparent une stratégie d’éradication et de contrôle en utilisant une variété d’outils et d’équipements pour gérer le problème de parasites. Ces outils comprennent :

  • les pièges mécaniques ;
  • cages vivantes ;
  • appâts ;
  • insecticides (liquide, aérosols, mousse, poussière, fumée, brouillard) ;
  • rodenticides (pâte, grain, blocs de cire) ;
  • bactéricides ;
  • traitements par la chaleur et le froid.

L’approche professionnelle moderne de la lutte contre les parasites, qui combine différentes méthodes, est connue sous le nom de stratégie de lutte intégrée contre les parasites.

Quels sont les principaux nuisibles que prennent en charge les dératiseurs ?

Les nuisibles suivants sont les plus courants dans les zones urbaines :

  • souris et rats ;
  • fourmis noires ;
  • cafards ;
  • mites de vêtements ;
  • punaises de lit ;
  •  

Il existe de nombreux autres nuisibles, mais pas aussi courants, par exemple les fourmis pharaon, les puces, les coléoptères des tapis, les coléoptères des produits stockés, les oiseaux nuisibles, etc.

Quelles sont les compétences requises pour devenir un dératiseur ?

Les compétences requises pour devenir un dératiseur sont de plusieurs ordres :

Compétences formelles et écrites 

Les rapports et la tenue de registres étant une partie essentielle des opérations quotidiennes, de bonnes compétences rédactionnelles sont nécessaires pour communiquer les problèmes, les conseils et les recommandations. Un diplôme de fin d’études minimum est requis.

Afin d’effectuer un travail efficace, les dératiseurs doivent intégrer de nombreuses connaissances sur la biologie des nuisibles et les techniques de gestion des nuisibles.

Les dératiseurs doivent avoir une licence en sciences chimiques afin d’acheter et d’utiliser des biocides.

Les dératiseurs manipulent des substances potentiellement dangereuses et travaillent avec des matériaux contaminés. L’application sûre de biocides et la connaissance de la législation restreignant l’utilisation de certaines méthodes de lutte contre les nuisibles dans certaines régions sont obligatoires. Il est donc nécessaire de s’inscrire à des formations internes et à des cours formels certifiés et diplômés.

Formation professionnelle continue

Afin de conserver leur licence, les dératiseurs doivent être membres d’un programme de développement professionnel continu et mettre à jour leurs compétences par le biais de diverses activités, par exemple des formations internes et formelles, des conférences et des événements, la lecture/étude de magazines de contrôle des nuisibles, le visionnage de vidéos de formation, etc. Ces activités sont en fait intéressantes et permettent également de rencontrer des collègues. Cela ajoute à la diversité du travail !

Communication

Les dératiseurs doivent avoir de l’assurance et une capacité naturelle à communiquer efficacement avec les clients, par exemple en analysant les problèmes de parasites, en déterminant les solutions appropriées, en rassurant les clients et en les encourageant à coopérer afin d’obtenir un contrôle, etc. C’est pourquoi les personnes qui ont été en contact avec le public par le biais de divers rôles de service à la clientèle font d’excellentes carrières dans la lutte antiparasitaire.

Aptitudes au bricolage

Comme la plupart des nuisibles sont « cachés », il faut de solides aptitudes et initiatives de bricolage pour accéder aux zones de cachette/de reproduction. Par exemple, il peut s’avérer nécessaire de percer ou de découper des ouvertures dans les bâtiments (plaques de plâtre) ou dans les environs en béton, d’insérer des caméras d’inspection endoscopiques, des buses de pulvérisation, d’ouvrir des trous d’homme, etc.




D'autres sources de contenu sur le thème du bâtiment

Afin de trouver d'autres informations utiles en immobilier, voici un autre article à consulter : Avantages de l’investissement immobilier dans les Pyrénées-Orientales. Pour trouver d'autres sources d'inspiration en rapport avec le thème de l'habitat, veuillez bien suivre ce lien : Les avantages de réaliser un investissement immobilier dans la commune de Villefranche-sur-Saône.

Vous recherchez un spécialiste de l'habitat?

Vous pouvez trouver les meilleurs acteurs de l'immobilier grâce à notre plateforme digitale. Voici la liste des communes ayant le plus de succès sur notre site ImmobilierDuCitoyen :

Autres articles

 


Récemment connectés
lalie
MES SOLUTIONS Maison (SAS MARC&LOUIS)
gregory
Grégory
Yoann
Cygne Blanc Conciergerie
Eliott
Dubois Expertise
Agence du Parc
Antoine
Maximilien
SOLID IMMO
Ce site internet est un annuaire gratuit dédié aux professionnels de l'immobilier
acteurs
Cette plateforme a pour vocation d’aider les professionnels de l'immobilier à trouver de nouveaux contacts pour développer leur activité.
ImmobilierDuCitoyen
Partage de réalisations - Messagerie gratuite - Echanges de liens - Profils 100% gratuits.